Gaffer son 5D Mark IV pour mieux le protéger

Share

Si vous êtes adepte des grandes randonnées en terrain salissant ou accidenté, vous songez forcément à protéger votre EOS 5D Mark IV. Une solution intéressante et peu onéreuse consiste à « gaffer » son appareil photo, c’est-à-dire à le couvrir (proprement) de gaffer (ça se prononce « gaffeur »). C’est une sorte de ruban adhésif multi-usage, souvent de couleur noire, que l’on rencontre beaucoup sur les plateaux de tournage et dans les studios. On l’utilise pour ajuster des éléments techniques, ajouter des accessoires sur des appareils, maintenir des câbles, protéger du matériel, indiquer des emplacements au sol pour les acteurs… De nombreux photographes ont pris l’habitude d’en couvrir leurs matériels pour les protéger, notamment les photographes naturalistes qui utilisent du gaffer à motif « camouflage » pour rendre leurs boîtiers et leurs (gros) objectifs plus aptes à se fondre dans la nature. Les qualités du gaffer sont les suivantes : légèrement extensible, il s’adapte facilement aux courbes de l’appareil photo, sa colle ne laisse pas de traces quand on l’enlève (sinon, ça se nettoie aisément), il se découpe facilement sans outil, d’un coup sec (mais pour un travail propre, cutter et ciseaux sont requis).

OÙ TROUVER DU GAFFER ?
Attention, « gaffer » n’est pas une marque mais un terme générique qui vient de l’anglais. Aussi, on observe de grandes différences entre les produits disponibles sur le marché.
Pour protéger efficacement son appareil photo, il faut un gaffer mat et souple, pas trop large. L’idéal étant de pouvoir le soupeser et vérifier sa texture avant achat, il est plus sûr de l’acheter dans une boutique de photo, où l’on trouve souvent des rouleaux de petite taille.

Avantages de cette protection

Préserve de l’usure naturelle, des rayures et des petits chocs (l’appareil paraît neuf, même après plusieurs années d’utilisation).
Empêche l’accumulation de saletés dans les petits interstices difficiles à nettoyer.
Évite d’attirer l’attention sur votre appareil photo. Un œil peu avisé ira même jusqu’à penser que votre matériel est endommagé et que vous avez effectué une réparation de fortune.
Peut également servir à protéger les optiques (le corps et le parasoleil)

Canon EOS 5D Mark IV recouvert de gaffer
Voici un boîtier Canon du même gabarit que le 5D Mark IV entièrement gaffé. Bien malin qui arrivera à dire s’il s’agit du dernier modèle ou d’un appareil vieux de plusieurs années…

Inconvénients

  • L’appareil peut sembler sale et usé. Lorsque vous retirez le gaffer après un certain temps, quelques traces de colle peuvent subsister (rien de définitif, heureusement).
  • D’aucuns trouvent que cela enlaidit l’appareil…
  • Question de goût : certains n’aiment pas trop le toucher du gaffer, différent de celui du revêtement de l’appareil. Pour recouvrir proprement un appareil, il faut être un peu bricoleur et compter une bonne heure de travail.

Quelques conseils

  • Placez le boîtier sur un trépied pour travailler plus aisément, utilisez un cutter ou un scalpel (sans griffer l’appareil, bien entendu).
  • Favorisez les grands morceaux d’un seul tenant.
  • Recouvrez largement les arrondis – le but étant d’éviter que les morceaux de gaffer ne se décollent aux endroits soumis à des tensions.
  • Pour certaines parties de l’appareil, tel le déclencheur, vous obtiendrez un meilleur résultat en effectuant une découpe ronde bien nette dans un morceau de gaffer.
  • Ne gaffez pas la trappe de la batterie ni les caches de la connectique.
  • Laissez visible le numéro de série de l’appareil.

Extrait de

Obtenez le maximum du Canon EOS 5D mark IV - éditions Dunod

Obtenez le maximum du Canon EOS 5D mark IV
Vincent Burgeon
Collection: Obtenez le maxium, Dunod
2017 – 320 pages

Lire la fiche détaillée du livre



Laisser un commentaire